Augmentation des exportations de fromage suisse de 2.5%

La branche fromagère suisse tire un bilan positif des exportations en 2016. Au niveau mondial, 70’198 tonnes de fromage suisse ont été exportées, ce qui représente un accroissement de 2.5% (+1’739 tonnes). Cet augmentation est le fruit des exportations en Europe, qui ont progressé de 2.7% malgré les nombreux obstacles de nature économique auxquels il a fallu faire face l’année passée. Il s’agit notamment des conséquences de l’abolition du contingentement laitier dans l’UE, de l’embargo commercial décrété par la Russie sur des produits en provenance de l’UE et du franc fort. En même temps, les importations ont augmenté de 4.9% à 58’200 tonnes. Le bilan commercial est malgré tout positif puisque les exportations de fromage restent supérieures aux importations.

Les données relatives aux exportations de 2016 publiées aujourd'hui par Switzerland Cheese Marketing SA (SCM) et TSM Fiduciaire Sàrl (TSM), à Berne, affichent une augmentation de 2.5% des exportations de fromage, de fromage fondu et de fondue prête à l’emploi au niveau mondial; elles atteignent ainsi 70’198 tonnes (t), soit une croissance de 1’739 t. L’année passée, les recettes de la branche fromagère suisse (producteurs de lait, fromagers, affineurs, commerce) ont atteint au total CHF 604.2 millions, ce qui représente une augmentation de 0.7% par rapport à l'exercice précédent. La concentration des activités de marketing de la branche fromagère suisse sur les points de vente, intensifiées principalement dans l’UE en 2016, semble porter des fruits. Le positionnement clair du fromage suisse, notamment des fromages suisses de sortes, comme produits haut de gamme au niveau qualitatif élevé est générateur de confiance chez les consommateurs, ce qui compense partiellement l’écart de prix par rapport aux produits concurrents étrangers. 80%, environ, du fromage suisse exporté (57'173 t) l’est dans les pays voisins. Les principaux destinataires sont l’Allemagne (31‘485 t, +1.9%), l’Italie (10‘864 t, +5.0%) et la France (5‘359 t, +14.9%). Les exportations outre-mer ont légèrement augmenté à 12‘702 t au total (+323 t, +2.5%). 

L’Emmentaler AOP et Le Gruyère AOP en tête des exportations

L’Emmentaler AOP reste le fromage suisse le plus exporté avec une part de 17.5%; il est talonné par Le Gruyère AOP avec 17.2%. Il ressort du bilan des exportations des fromages de sortes que l’Emmentaler AOP (12’276 t, -3.1%) et l’Appenzeller® (4’977 t, -0.9%) sont parvenus à ralentir la tendance à la baisse. Le Gruyère AOP (12‘106 t, +1.3%), le Sbrinz AOP (196 t, +25.2%), la Tête de Moine AOP (1‘514 t, +8.3%) et le Raclette suisse (1‘644 t, +2.9%) ont bouclé leurs exportations sur un résultat positif. Il en va de même pour les catégories «fromage frais/séré» (+237 t, +4.1%) et «autres fromages» (+285 t, +8.0%). Les sortes et catégories suivantes ont par contre enregistré des diminutions des quantités exportées: «fromage à pâte molle» (-22 t, -3.7%), Vacherin Mont d’Or AOP (-5 t, -12.7%), Tilsiter (-77 t, -22.0%), Vacherin Fribourgeois AOP -2t (-0.8%), Switzerland Swiss (-218 t, -4.5%) et fondue prête à l’emploi (-46 t, -1.1%), de même que la catégorie «fromage fondu» (-47 t, -4.1%).

Augmentation des importations d’Allemagne de 10%

La pression des importations a continué de s’intensifier en 2016. Les importations de fromage ont augmenté de 4.9% (+2‘768 t) à 58‘200 t, pour un prix de vente moyen de CHF 6.19 / kg. 85% environ des importations proviennent d’Italie (20‘467 t, +3.3%), de France (14‘053 t, +2.3%) et d’Allemagne (14‘053 t, +10.1%). Les importations de fromage allemand ont augmenté l’année passée de 10.1% (+1‘285 t), et ceci à un prix moyen très bas de CHF 3.80 / kg. La force du franc suisse, l’abolition du contingentement laitier dans l’UE et, notamment, l’embargo commercial décrété par la Russie sur des produits en provenance de l’UE ont induit une forte baisse des prix des fromages importés. Le fromage frais (+991 t, +4.7%), le fromage à pâte molle (+103 t, +0.9%), le fromage à pâte mi-dure (+1’267 t, +13.3%) et fromage à pâte extra-dure (+472 t, +10.4%) restent particulièrement appréciés. Les importations du fromage à pâte dure (-54 t, -1.1%) et du fromage fondu (-44 t, -1.1%) ont diminué Une part importante des importations est utilisée par les secteurs de l’industrie alimentaire, de la restauration collective et de l’hôtellerie-restauration, sensibles aux prix.

 

Malgré tout, le bilan commercial global du fromage suisse reste positif avec des tonnages d’exportations 1.2 fois plus élevés que les importations. Ce facteur positif atteint même 1.7 si l’on compare les valeurs des importations et des exportations.

Exportations de fromage, fromage fondu et fondue prête à l’emploi de janvier à décembre 2016 comparativement à la même période de l'année précédente (en t; des différences d'arrondis sont possibles

Exportations de fromage de janvier à septembre

Quelle: TSM Treuhand GmbH, Bern / OZD
Exportations de fromage (en t)20152016Differenz%
Fromage frais, mozzarella, séré

5'780

6'0172374.1
Fromage à pâte molle587566-22-3.7
Fromage à pâte mi-dure19'30319'8385352.8
Fromage à pâte dure33'76234'6108482.5
Fromage fondu1'4401'094-47-4.1
Fondue prête à l'emploi4'2284'183-46-1.1
Autres fromages3'5483'832285+8.0
Total68'45970'1981'739+2.5